Association des professionnels de la montagne
Accueil

L’Association des Professionnels de la Montagne est une association à but non lucratif créée en 2011 afin d'assurer la défense des droits des moniteurs de ski indépendants et des écoles de ski alternatives à la "structure historique" en situation de quasi monopole au niveau de sa représentativité commerciale.

L'objectif principal de l'APM est de porter à la connaissance du public l'existence et la diversité de l'offre proposée par les plus de 50 écoles de ski parallèles et les très nombreux moniteurs indépendants présents sur l’ensemble du plus grand domaine skiable au Monde, des 3 vallées de Courchevel, Méribel et des Belleville.

L'APM cherche à obtenir une égalité de visibilité auprès de tous les organismes de promotion des sports de glisse destinés à la clientèle française et étrangère des 3 Vallées, son action se concentre donc sur l'inégalité de représentation dans les offices du tourisme, leurs sites internet, les sites officiels des stations concernées et leurs diverses animations et manifestations sportives.

L’association des professionnels de la montagne soutient les écoles de ski alternatives et les moniteurs de ski indépendants des stations suivantes:

Courchevel - La Tania - Méribel - Les Menuires / St Martin - Val Thorens - Sainte Foy - Val d'Isère - Les Arcs - Morzine / Avoriaz - Chamonix

ACTIONS ET RESULTATS DE L’APM DEPUIS SA CRÉATION

Création de l’APM en Décembre 2011, suite à la demande de chèque de caution pour obtenir un forfait moniteur sur la station de Méribel. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase... Trop de choses sont demandées chaque année pour pouvoir signer la convention tripartite.

Création des statuts et enregistrement au journal officiel début 2012. L’APM décide d’engager Maître Alix Jourdhui comme avocat et nous entamons un dialogue avec la mairie de Méribel Les Allues. Les chèques de caution sont restitués. Avril 2012, la première réunion est houleuse et tendue avec la commission du domaine skiable, composée de conseillers municipaux de la mairie des Allues, de représentants des remontées mécaniques, l’ESF et les membres du bureau de l’APM, avec la présence de notre avocat. Nous demandons une convention tripartite adaptée aux petites structures et aux indépendants.

En 2012 également, nous provoquons une réunion avec l’EPIC/Office du tourisme de Méribel, toujours en présence de notre avocat, du directeur de l’OT et de son président. Objectif: Obtenir un changement de tarifs et des conditions d’accès à l’EPIC. On obtient un changement de tarifs mais pas des conditions d’accès (l’obligation d’avoir un local avec un bail commercial est maintenue).

Juin 2012, la répression des fraudes organise des réunions avec toutes les structures d’enseignement du ski, la mairie, les remontées.

En Novembre 2012, création d’une convention tripartite provisoire, pour les petites structures de moins de 6 moniteurs et pour les indépendants. Plus d’obligation de local, cours collectifs etc...

Hiver 2013, réunion en mairie de nouveau pour continuer à travailler sur cette convention tripartite provisoire et des répartitions des corvées. Réunion avec l’EPIC en fin d’hiver.

Eté 2013, suite à l’enquête des fraudes, ils ne souhaitent pas poursuivre leurs investigations, compte tenue des dossiers produits.

Néanmoins, un moniteur indépendant et chaque moniteur de ski des petites structures sans bail commercial, signataire de la convention tripartite l’année précédente, peuvent avoir accès à l’EPIC individuellement.

Année 2014: Etendue des actions de l’APM, sur les communes de La Perrière, St Bon, St Foy, St Martin, afin d’étendre la convention tripartite provisoire. A ce jour, nous avons bonne espoir d’obtenir gain de cause sur La Perrière. Création d’un écusson APM et mise en ligne du site internet (www.professionnels- montagne.com).

2015: Nous souhaitons à terme fusionner les 2 conventions tripartites, en respectant les différences, afin d’obtenir l’accès aux OT pour les structures sans bail commercial.

Actions positifs sur La Perrière et Morzine.

2016: Essaie de rapprochement avec des structures sur Courchevel, résultat négatif.

2017: Actions sur St Foy mais sans résultat à ce jour, malgré l’envoie d’un huissier.

Définition: EPIC (Etablissement Public d’Intérêts Commercial) OT (Office du Tourisme)